armée

armée [ arme ] n. f.
• v. 1360; de armer; a remplacé ost
I
1Réunion importante de troupes assemblées pour combattre. troupe. Former, lever, recruter une armée. Armée de combattants, de mercenaires, de volontaires, de francs-tireurs, de partisans. Armée d'invasion, d'occupation. Armée de libération. Commander une armée. Campement, casernement, logement, ravitaillement d'une armée. Déploiement, disposition d'une armée. Les ailes, le centre, le front, le gros de l'armée. L'avant-garde, les arrières d'une armée. Armée en ligne, en corps de bataille. Opérations d'une armée. combat, guerre; stratégie, tactique. Armée qui avance, recule, capitule. « C'était un Espagnol de l'armée en déroute » (Hugo).
Spécialt Ensemble des troupes commandées par un chef (l'armée de Napoléon, la Grande Armée) ou affectées à un théâtre d'opération.
Les armées : les troupes (d'un pays, etc.). Les armées alliées. Théâtre aux Armées. Bibl. Le Dieu des armées, qui règle le sort des guerres.
2Milit. Ensemble des forces militaires d'un État; service public qui a pour objet d'assurer, par l'entretien ou l'emploi de forces organisées, la protection des intérêts d'un État. 1. défense (nationale), guerre. L'armée française. L'armée belge. milice. Armée nationale, régulière. Armée de terre. La marine et l'armée de l'air. aviation. Armée active; de réserve. Organes de commandement (états-majors), corps de troupes, services, écoles formant une armée nationale. Être dans l'armée. militaire. Être à l'armée : effectuer son service national. ⇒ soldat. Son fils est à l'armée.
3Grande unité réunissant plusieurs divisions formées de régiments et éventuellement réunies en corps d'armée. La Ve armée. Général de corps d'armée.
IIFig.
1Les Armées célestes : les anges.
2L'Armée du Salut (trad. angl. Salvation army) .
3Grande quantité (avec une idée d'ordre ou de combat). armada, foule, multitude, quantité, troupe. « sur des tablettes de chêne, une armée innombrable ou plutôt un grand concile de livres » (France). Une armée de domestiques. Une armée de sauterelles dévastait l'oasis.

armée nom féminin (de armer) Ensemble des forces militaires d'un État : L'armée française. L'armée belge. Ensemble des moyens militaires affectés à une expédition, à un théâtre d'opérations ou à une mission, ou placés sous le commandement d'un grand capitaine : L'armée d'Italie. L'armée de Frédéric II, de Napoléon. Grande unité des forces militaires comprenant plusieurs corps d'armée et combinant l'action du combat vers l'avant et l'organisation des arrières. Foule, multitude d'êtres ou de choses formant groupe : Un armée de cyclistes.armée (citations) nom féminin (de armer) Charles de Gaulle Lille 1890-Colombey-les-Deux-Églises 1970 […] L'esprit militaire, l'art des soldats, leurs vertus sont une partie intégrante du capital des humains. Le Fil de l'épée Plon Jean de La Bruyère Paris 1645-Versailles 1696 De tout temps les hommes, pour quelque morceau de terre de plus ou de moins, sont convenus entre eux de se dépouiller, se brûler, se tuer, s'égorger les uns les autres ; et pour le faire plus ingénieusement et avec plus de sûreté, ils ont inventé de belles règles qu'on appelle l'art militaire. Les Caractères, Du souverain ou de la république André Malraux Paris 1901-Créteil 1976 Il y a des guerres justes, il n'y a pas d'armées justes. L'Espoir Gallimard Blaise de Lasseran de Massencome, seigneur de Monluc Saint-Puy, Gers, vers 1502-Estillac, Lot-et-Garonne, 1577 Une armée ressemble une horloge : si rien défaut, tout va mal à propos. Commentaires, VII ressemble à si quelque chose manque Ernest Renan Tréguier 1823-Paris 1892 Le prétendu dieu des armées est toujours pour la nation qui a la meilleure artillerie, les meilleurs généraux. Dialogues et fragments philosophiques, I, Certitudes Lévy Alfred, comte de Vigny Loches 1797-Paris 1863 L'armée est une nation dans la nation : c'est un vice de nos temps. Servitude et grandeur militaires Alfred, comte de Vigny Loches 1797-Paris 1863 L'existence du Soldat est (après la peine de mort) la trace la plus douloureuse de barbarie qui subsiste parmi les hommes. Servitude et grandeur militaires armée (difficultés) nom féminin (de armer) Orthographe 1. Au singulier dans corps d'armée, général d'armée, mais au pluriel dans commandant d'armées, groupe d'armées. 2. Avec la majuscule dans Armée rouge, la Grande Armée, l'Armée du salut (noms propres). ● armée (expressions) nom féminin (de armer) Armée de l'air, de mer, en France, noms donnés respectivement à l'aviation et à la marine militaires ou nationales. Armée navale, réunion, sous les ordres d'un même chef, de plusieurs flottes ou escadres. Aux armées, expression désignant l'ensemble du territoire où stationnent ou combattent des forces armées en opérations. ● armée (homonymes) nom féminin (de armer) armé nom masculin armer verbe armet nom masculinarmée (synonymes) nom féminin (de armer) Foule, multitude d'êtres ou de choses formant groupe
Synonymes :
- légion
- nuée
- régiment
- tas
armé, armée adjectif Se dit d'un câble électrique isolé muni d'une armure. Se dit, en héraldique, des animaux dont les griffes sont d'un émail particulier. Se dit d'un matériau (bitume, plastique, verre, etc.) dans lequel on a incorporé à la fabrication une armature faite généralement de fibres et de fils. ● armé, armée (expressions) adjectif Béton armé, béton dans lequel sont enrobées des armatures métalliques destinées à résister à des efforts de flexion ou de traction auxquels le béton ordinaire résisterait mal, alors qu'il résiste bien aux efforts de compression.

armée
n. f.
d1./d Ensemble des forces militaires d'un état. L'armée française.
d2./d Grande unité réunissant plusieurs corps. La troisième armée.
|| Corps d'armée: partie d'une armée comprenant plusieurs divisions avec des troupes de toutes armes, commandée par un général de corps d'armée.
d3./d Fig. Grand nombre. Une armée de mendiants.

⇒ARMÉE, subst. fém.
A.— [Surtout avec l'art. indéf.] Une armée. Grande unité combattante formée de troupes appartenant à différentes armes :
1. Il disait à la suite de cela qu'on se faisait une idée peu juste de la force d'âme nécessaire pour livrer, avec une pleine méditation de ses conséquences, une de ces grandes batailles d'où vont dépendre le sort d'une armée, d'un pays, la possession d'un trône.
LAS CASES, Le Mémorial de Sainte-Hélène, t. 1, 1823, p. 239.
2. Le problème des officiers destinés à encadrer cette armée était plus grave. Si, à la rigueur, on peut faire un soldat en quelques mois, les officiers, surtout dans les grades élevés, et les états-majors ne s'improvisent pas.
JOFFRE, Mémoires, t. 2, 1931, p. 455.
Corps d'armée. Grande unité combattante entrant dans la composition d'une armée et groupant plusieurs unités plus petites (régiments, bataillons).
SYNT. Armée de coalition, d'invasion, de libération, d'occupation; armées belligérantes, blindées, ennemies, fanatiques, héroïques, invincibles, libératrices, mercenaires, motorisées, redoutables, vaincues, victorieuses; affaiblir, assiéger, attaquer, cantonner, commander, encadrer, mobiliser, suivre une armée; une armée peut bivouaquer (ou, forme anc., bivaquer), se défendre, marcher, se replier; capitulation, débandade, défaite, déroute, restes, victoire d'une armée.
Loc. au plur.
Le Dieu des armées. Celui qui décide du sort des armes (cf. J. DE MAISTRE, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, t. 2, 1821, p. 52).
P. plaisant. L'Éternel des armées :
3. Impassible et ardent, il continuait d'annoncer la colère de Dieu :
« J'en veux à toi... dit l'Éternel des armées...
Je relèverai tes pans sur ton visage... Je montrerai ta nudité aux nations... et ta honte aux royaumes! »
HAMP, Vin de Champagne, 1909, p. 221.
P. anal. Les armées célestes. Les Anges (considérés comme combattant auprès des hommes pour faire triompher la cause et les valeurs divines) :
4. À son nom, les armées célestes tremblent; et plus d'un raconte, dans les régions que j'ai quittées, que Satan lui-même, Satan, l'incarnation du mal, n'est pas si redoutable.
LAUTRÉAMONT, Les Chants de Maldoror, 1869, p. 346.
En partic.
La Grande Armée. Armée réunie par Napoléon Ier pour la campagne de 1812 :
5. L'aîné, soldat de 1792, blessé grièvement à l'attaque des lignes de Wissembourg, adorait l'empereur Napoléon et tout ce qui tenait à la Grande Armée.
BALZAC, La Cousine Bette, 1846, p. 22.
L'Armée rouge. Armée révolutionnaire (cf. MALRAUX, Les Conquérants, 1928, p. 72).
B.— [Surtout avec l'art. déf.] L'armée (plus rarement les armées). Ensemble des forces militaires d'un pays (ou d'un groupe de pays).
En partic. [Avec un compl. prép. introduit par de] Forces spécialisées dont se compose l'armée. L'armée de terre, l'armée de l'air, l'armée de mer :
6. Si nous regardons l'armée de la cité, dans les premiers temps, nous la trouvons distribuée en tribus, en curies, en familles, « de telle sorte, dit un ancien, que le guerrier ait pour voisin dans le combat celui avec qui, en temps de paix, il fait la libation et le sacrifice au même autel. »
FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 158.
7. Si je me permets de prendre la parole, c'est qu'à Paris, au Service géographique de l'armée, où j'étais avant de venir ici, bien des officiers, et des plus qualifiés, avaient, sur cette triste histoire, une opinion qu'ils évitaient de formuler...
BENOIT, L'Atlantide, 1919, p. 23.
Locutions
Être aux armées. Effectuer son service militaire :
8. Desroches s'étonna à plusieurs reprises que ce jeune homme ne fût pas aux armées comme tous ceux de notre temps...
NERVAL, Les Filles du feu, Émilie, [Œuvres complètes, t. 61], Paris, H. Champion, 1931 [1854], p. 309.
Être cité à l'ordre de l'armée. Être mis à l'honneur pour son dévouement et son courage :
9. ... je trouve ridicule qu'on cite des femmes à l'ordre de l'armée.
MONTHERLANT, L'Exil, 1929, p. 25.
SYNT. Armée coloniale, consulaire, continentale, fédérale, métropolitaine, nationale, républicaine, royale, territoriale; une armée permanente, professionnelle, régulière; commandement, état-major, officiers, organisation, personnel, recrutement de l'armée; discipline, honneur de l'armée.
C.— P. ext.
1. Réunion de personnes défendant une cause ou essayant de faire triompher leurs convictions :
10. ... la tenue raide et guindée qui est devenue (...) la règle du clergé français et a fait de lui une sorte d'armée noire à part du monde et en guerre avec lui.
RENAN, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, 1883, p. 202.
11. Monseigneur Charlot témoignait à cette dame [Madame Cartier de Chalmot] une dilection spéciale et lui disait parfois, avec son sourire d'homme du monde : « Vous êtes générale dans l'armée de la charité chrétienne. »
A. FRANCE, L'Orme du mail, 1897, p. 64.
L'Armée du Salut. Association protestante de propagande religieuse et de secours aux indigents :
12. Il y a, devant le comptoir, une table ronde où dînent trois femmes de l'Armée du Salut, qui ne mangent que des légumes, et qui se font, en chuchotant, d'édifiantes confidences sous leurs cabriolets à brides.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, L'Été 1914, 1936, p. 711.
2. Une armée de. Grand rassemblement (de pers. ou de choses) :
13. Compte ce qui sort, un jour de fête seulement, du quartier Saint-Jacques : les bataillons de modistes, les armées de lingères, les nuées de marchandes de tabac; tout cela s'amuse, tout cela a ses amours, tout cela va s'abattre autour de Paris, sous les tonnelles des campagnes, comme des volées de friquets.
MUSSET, Mimi Pinson, 1845, p. 217.
14. Puis, l'armée des verres, rangée par bandes, occupait les deux côtés : les petits verres pour l'eau-de-vie, les gobelets épais pour les canons, les coupes pour les fruits, les verres à absinthe, les chopes, les grands verres à pied, tous renversés, le cul en l'air, reflétant dans leur pâleur les luisants du comptoir.
ZOLA, Le Ventre de Paris, 1873, p. 705.
15. ... et il n'est pas jusqu'à la sèche et maigre grammaire, jusqu'à la perfide et fantasque syntaxe qui ne paraissent tout à coup, impérieuses, mais séduisantes par leurs pièges mêmes, escortées de toutes les parties du discours, bien défendues par les féroces participes, suivies dans l'ordre des préséances par l'immense armée des propositions, les principales, les subordonnées, les capricieuses complétives, les circonstancielles, et les autres (s'il en est...) ...
VALÉRY, Variété 4, 1938, p. 148.
Rem. Pour LITTRÉ, Nouv. Lar. ill. et DG, armée désigne aussi, ,,dans une mansarde, [un] revêtement d'ardoises qu'on fixe sur la face latérale pour la garantir de la pluie`` (DG). Au regard de la synchr., il s'agit d'un autre mot dér. des sens techn. de armé « équipé, couvert ».
PRONONC. :[]. [] muet est transcrit ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, GATTEL 1841 et LITTRÉ. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1360-70 « troupe destinée à faire la guerre » (Baudouin de Sebourc, éd. Bocca, XXV, 46 ds T.-L. : A noble compaignie et autres [lire autre] belle armee Entra li chevaliers dedens la mer salee); p. ext. 1690 (FUR. : Armée, se dit aussi figurément d'une multitude); 2. 1669 « ensemble des troupes que lève ou fait lever un État pour sa sûreté » (PASCAL, Pensées ds Dict. hist. Ac. fr. : On n'achètera une charge à l'armée si cher que par ce qu'on trouvera insupportable de ne bouger de la ville); 1835 (Ac. : Armée [...] Il se dit, absolument, de Toutes les troupes qu'un État lève et entretient pour sa sûreté).
Part. passé fém. adjectivé de armer étymol. 1; concurrencé puis supplanté à partir du XVIe s. l'a. fr. ost (< lat. hoste), dep. Roland ds GDF.; cf. Rabelais qui utilise ost en référence à l'Antiquité (I, 33 ds HUG. : Julien Auguste et tout son oust y moururent de soif), mais armée pour désigner une troupe armée contemporaine (Gargantua, 33 cité par G. GOUGENHEIM, Notes sur le vocab. de Rabelais ds Word, t. 5, 1949, p. 148 : Vostre armée partirez en deux... Mais [dist il] que faict ce pendent la part de nostre armée qui desconfit ce vilain humeux Grandgousier?).
STAT. — Fréq. abs. littér. :15 481. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 20 227, b) 12 614; XXe s. : a) 16 079, b) 32 154.
BBG. — BACH.-DEZ. 1882. — BAL.-MAQ. 1968. — BAUDHUIN 1968. — Bible 1912. — BLANCHE 1857. — BOUILLET 1859. — BRUANT 1901. — CAP. 1936. — CRIQUI 1967 →. — DARM. Vie 1932, p. 195. — DHEILLY 1964. — ESN. 1966. — ESN. Poilu 1919. — Foi t. 1 1968. — FRANCE 1907. — FREY 1925, p. 210, 258. — GAY t. 1 1967 [1887]. — GOUGENHEIM (G.). Notes sur le vocab. de Rabelais : ost et armée; droite et gauche. Word. 1949, t. 5, pp. 147-148. — GRUSS 1952. — GUILB. Aviat. 1965. — JAL 1848. — LACR. 1963. — LE BRETON Suppl. 1960. — LE CLÈRE 1960. — LEP. 1948. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MICHEL 1856. — Pol. 1868. — POPE 1961 [1952]. — RÉAU-ROND. 1951. — RÉAU-ROND. Suppl. 1962. — SCHWARZ-HADIK 1966. — SPR. 1967. — TONDR.-VILL. 1968. — WILL. 1831. — ZASTROW 1963, p. 44, 232.

armée [aʀme] n. f.
ÉTYM. 1360, p. p. de armer, au fém.; a remplacé ost entre le XIVe et le XVIe.
———
I
1 Cour. Réunion importante de troupes assemblées pour combattre, pour faire la guerre. Troupe; bande, bataillon, brigade, cohorte, compagnie, contingent, corps, détachement, élément, escadron, formation, milice, patrouille, peloton, régiment, unité… || Composer, constituer, former, lever, recruter, réunir une armée. || Rassembler, convoquer les contingents d'une armée (sous l'Ancien Régime). Ban, arrière-ban, racolage. || Armée de combattants. || Armée de mercenaires. || Armée de volontaires. || Armée de francs-tireurs, de partisans. || Armée d'invasion, d'occupation. || Armée de libération. || Armée de barricade. || Armée irrégulière. || Encadrer les éléments d'une armée. || Équiper une armée. Arme, armement. || Une armée moderne, bien équipée, blindée, motorisée. || Aguerrir, exercer, instruire une armée. || Commander, conduire une armée. || Passer l'armée en revue. || Défilé d'une armée.
Campement, logement, ravitaillement d'une armée. Baraquement, bivouac, camp, cantine, cantonnement, caserne, castramétation, chambrée, dépôt, garnison, magasin, manutention, quartier, subsistance, tente. || Matériel et munitions d'une armée. Arsenal.
Alignement, concentration, déploiement, disposition d'une armée. Aile, centre, flanc, front, gros, ligne; tête; queue; avant-garde, avant-poste, arrière, arrière-garde, derrière, échelon; base, secteur, zone.
Opérations d'une armée. Combat, guerre; assaut, 2. attaque, avance, bataille, bombardement, camouflage, campagne, charge, cheminement, choc, circonvallation (travaux de), contact, contre-attaque, contremarche, conquête, coup (de main), couverture, débordement, défense, dégagement, destruction, engagement, enveloppement, expédition, exploit, extermination, formation (en carré, etc.), guérilla, harcèlement, intervention, investissement, liaison, manœuvre, marche, mouvement, nettoyage, observation, poursuite, recul, retraite, siège, stratégie, tactique.
Victoire d'une armée. || Butin d'une armée. || Capitulation, défaite, déroute d'une armée. || Restes d'une armée. || L'armée se débande, déserte. || Une armée de fuyards. Horde. || Démobiliser, désarmer, libérer, licencier l'armée. || L'armée rentre dans ses foyers.
Spécialt. Ensemble des troupes commandées par un chef (l'armée de Napoléon, la Grande Armée) ou affectées à un théâtre d'opérations (l'armée de la Somme, l'armée d'Orient).L'Armée rouge : l'armée soviétique (cit. 1). — ☑ Fig. L'Armée des ombres : la résistance française pendant la Deuxième Guerre mondiale.
Les armées : les troupes (d'un pays, d'une coalition, etc.). || Les armées alliées débarquèrent sur les côtes normandes le 6 juin 1944. || Les armées de l'Axe (Deuxième Guerre mondiale).
Bibl. || Le Dieu des armées, qui règle le sort des guerres, des combats.
1 Le prince fléchit le genou, et dans le champ de bataille, il rend au Dieu des armées la gloire qu'il lui envoyait.
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
2 Ce qu'un sage général doit le mieux connaître, c'est ses soldats et ses chefs. Car de là vient ce parfait concert qui fait agir les armées comme un seul corps, ou, pour parler avec l'Écriture, « comme un seul homme ».
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
3 Il va recueillir au-delà du Rhin les débris d'une armée défaite (…) La nuit sauve le reste de son armée.
Bossuet, Oraison funèbre du prince de Condé.
4 (…) intrépide à la tête de ses armées,
Bossuet, Oraison funèbre de Henriette-Anne d'Angleterre.
5 L'armée qui nous couvrait des ennemis était invincible.
La Bruyère, les Caractères, XII.
6 Un général d'Armée n'emploie pas plus d'attention à placer sa droite ou son corps de réserve (…)
Montesquieu, Lettres persanes, 110.
7 C'était un Espagnol de l'armée en déroute
Qui se traînait sanglant sur le bord de la route.
Hugo, la Légende des siècles, « Après la bataille ».
8 (…) elle replierait son armée, sans accepter le combat…
Martin du Gard, les Thibault, VII, 40.
9 Depuis un an (en 1805) cette Grande Armée se forgeait, formidable instrument de guerre.
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. V, 18.
10 Il y a des guerres justes (…) il n'y a pas d'armées justes (…) il y a une politique de la justice, mais il n'y a pas de parti juste.
Malraux, l'Espoir, II, 12.
Le théâtre aux armées, au front, en temps de guerre.
2 L'armée : l'ensemble des forces militaires d'un État; le service public qui a pour objet d'assurer, par l'entretien ou l'emploi de forces organisées, la protection des intérêts d'un État, à l'intérieur ou à l'extérieur de ses frontières. Défense (nationale), guerre, ordre (public). || Armée nationale, permanente, régulière. || Entrer dans l'armée. || Citer à l'ordre de l'armée. || Armée de terre. || Armée de mer. Marine; et aussi aéronavale. || Armée de l'air. Aviation. || Armée du temps de paix. || Armée du temps de guerre. || Armée métropolitaine; armée coloniale. || Armée active (ou active, n. f.); armée de réserve. Recrutement; appel, classe, conscription, contingent, dépôt, engagement, enrôlement, incorporation, recensement, rengagement, révision, service (militaire); affectation. || Organisation générale de l'armée. Commandement, conseil (supérieur de la guerre), état-major; région.
11 L'armée de terre se recrute sur l'ensemble du territoire national et de nos possessions d'outre-mer; elle se compose de troupes métropolitaines et de troupes coloniales (…) L'organisation militaire générale est basée sur la division du territoire militaire en vingt régions militaires.
Loi du 13 juil. 1927 sur l'organisation générale de l'armée, art. 2 et 4.
12 L'armée de terre comprend en temps de paix : — a. Des organes de commandement et des états-majors; — b. Des corps de troupes et des formations de service; — c. Des bureaux de recrutement; — d. Des centres de mobilisation; — e. Des écoles et organes d'étude; — f. Des établissements et organes d'administration.
Loi du 13 juil. 1927 sur l'organisation générale de l'armée, art. 6.
13 Composition de l'armée du temps de guerre. — Les unités mobilisées sont formées en régiments ou unités formant corps et réunies en grandes unités (division, corps d'armée, armée, éventuellement groupe d'armées) ou groupées en « commandements particuliers » constituant des « réserves générales » à la disposition du commandant en chef.
Loi du 13 juil. 1927 sur l'organisation générale de l'armée, art. 38.
Personnel de l'armée (cadres et effectifs). Gradé, officier, soldat, troupe (homme de).
14 (Le personnel de) l'armée active métropolitaine se compose :
1o Du personnel des corps de troupe de toutes armes, savoir : l'infanterie (y compris les chars de combat); la cavalerie; l'artillerie; le génie; l'aéronautique; le train;
2o Du corps des officiers généraux;
3o Des services généraux de l'armée, savoir : le service d'état-major; le corps du contrôle de l'administration de l'armée;
4o Du personnel des états-majors particuliers des armes et du personnel des services particuliers, savoir : les états-majors particuliers de l'infanterie, de la cavalerie, de l'artillerie, du génie, de l'aéronautique et du train; le service de l'artillerie; le service du génie; le service de l'aéronautique; le service de santé; le service de l'intendance militaire; le service vétérinaire; le service du recrutement; les interprètes militaires; le service des remontes de l'Afrique du Nord et du Levant; le service géographique; le service de la justice militaire; les écoles militaires; les services spéciaux de l'Afrique du Nord et du Levant et les formations auxiliaires de l'Afrique du Nord; le service des chemins de fer et des étapes; le personnel de la préparation militaire; les missions à l'étranger;
5o De la gendarmerie.
Loi du 28 mars 1928 relative à la constitution des cadres et effectifs de l'armée, art. 1er (Bulletin législatif Dalloz 1928, p. 208 — Dalloz périodique 1928, 4e partie — Journal officiel du 3 avr. 1928).
Général d'armée.Être à l'armée, dans l'armée. Militaire, soldat; et aussi discipline, drapeau, hiérarchie, uniforme; militarisme; antimilitaire, antimilitarisme; honneur, patrie.
Grande unité réunissant plusieurs divisions formées de régiments et éventuellement réunies en corps d'armée. || La Ire armée, la Ve armée.Antiq. || L'armée romaine. Centurie, cohorte, légion, manipule, phalange, turme.
15 C'est bien servir, en effet, qu'obéir et commander dans une Armée (…) L'homme s'efface sous le Soldat.
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, I, 3.
16 Cette foi, qui me semble rester à tous encore et régner en souveraine dans les Armées, est celle de l'honneur.
A. de Vigny, Servitude et Grandeur militaires, Conclusion.
———
II
1 Fig. Les armées célestes : la cohorte des anges. Ange (cit. 1).
16.1 L'armée que J.-C. a mise en bataille contre les erreurs.
Bossuet, Instruction, 2, in Littré, Dict., art. Bataille.
2 Groupe d'hommes qui se réunissent pour la défense d'une foi, d'une cause.L'Armée du salut (trad. de l'angl. Salvation army).
16.2 Le point capital : ne pas se retrouver un jour comme cet individu minable, sans manteau dans le gel de l'hiver, promis à l'asile de nuit de l'Armée du Salut, quémandant les reliefs des festins d'autrui.
Roger Naïm, l'Ère des truands, p. 19.
3 Fig. Troupe nombreuse, grande quantité. || Une armée de figurants pour un film à grand spectacle. || Une armée de sauterelles s'abattit sur la contrée. Foule, multitude, nuée, quantité, troupe.
17 On y voyait, rangée sur des tablettes de chêne, une armée innombrable ou plutôt un grand concile de livres (…)
France, la Rôtisserie de la reine Pédauque, p. 71.
18 Des armées de saucisses grillées succombaient dans la ripaille.
G. Duhamel, le Temps de la recherche, VII, p. 94.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • armée — ARMÉE. subs. fém. Grand nombre de troupes assemblées en un corps, sous la conduite d un Général. Grande, puissante, nombreuse armée. Armée victorieuse, triomphante, invincible. Armée délabrée, défaite, battue, ruinée. Armée en déroute. Armée… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • armée — Armée. s. f. Grand nombre de troupes assemblées en un corps, sous la conduite d un General. Grande, puissante, nombreuse armée. armée victorieuse, triomphante, invincible. armée deslabrée, deffaite, battuë, ruinée. armée en desroute. armée leste …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Armee — Armée  Pour l’article homonyme, voir armée (unité).  Les forces armées représentent les différentes organisations et moyens militaires qu un État consacre à la mise en œuvre de sa politique de défense. Leur mission première est d… …   Wikipédia en Français

  • Armee 95 — ist die Bezeichnung für die Organisation der Schweizer Armee vom 1. Januar 1995 bis am 31. Dezember 2003. Die Armee 95 war Nachfolgerin der Armee 61 und Vorgängerin der Armee XXI (für 21. Jahrhundert). Gegenüber der Armee 61 wurde der Bestand um… …   Deutsch Wikipedia

  • Armee 61 — ist der umgangssprachliche Ausdruck für die mit der Truppenordnung 1961 (TO 61) begonnene Modernisierung der Schweizer Armee. Sie löste die Truppenordnung 1951 (TO 51) ab, welche noch auf den Erfahrungen des 2. Weltkriegs beruhte, um auf die… …   Deutsch Wikipedia

  • Armee — Sf std. (16. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. armée, feminines Partizip des Perfekts zu frz. armer bewaffnen , dieses aus l. armāre, zu l. arma n. Gerätschaften, Waffen .    Ebenso ne. army, nfrz. armée, nschw. armé, nnorw. armé. Von l. arma… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Armee — Armee, aus dem franz., Heer, bewaffnete Macht von einer bedeutenden Stärke; armée volante (wolant) fliegender Heerhaufen …   Herders Conversations-Lexikon

  • Armee — »Streitmacht, Heer«: Das Fremdwort wurde in der 2. Hälfte des 16. Jh.s als militärischer Terminus aus gleichbed. frz. armée (eigtl. »bewaffnete Truppe«) entlehnt. Das zugrunde liegende Verb frz. armer »bewaffnen; ausrüsten«, aus dem unser Verb… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Armee — [Aufbauwortschatz (Rating 1500 3200)] Auch: • Heer • Militär Bsp.: • John ist Soldat bei der US Armee. • Das Heer war groß und stark …   Deutsch Wörterbuch

  • Armee — (v. fr., Kriegsw.), 1) so v.w. Heer; 2) eine aus mehreren, wenigstens 2, Armeecorps bestehende Heeresabtheilung. Ein Armeecorps besteht meist aus 2–4 Divisionen Infanterie, 1 Division Cavallerie, 1 Brigade Artillerie, 25–36,000 Mann Infanterie,… …   Pierer's Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.